Multaj en la mondo subskribis la peticion ! Kaj Vi ?

Ambaŭ francaj entreprenoj favoras Esperanton, kaj subtenas tiun internacian peticion.
Ces deux entreprises françaises sont favorables à l'espéranto et soutiennent la pétition internationale.

en la franca/français



BIENVENUE!


Bonne année 2015 à tous!


Légende amérindienne


Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu !»

Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part. »





12 octobre 2014 

Communiqué N°3

 

Madame, monsieur,

Le projet « TUJ » continue son petit bonhomme de chemin.

S’agissant de la pétition, le compteur d’Avaaz indique 8494 au 11 octobre 2014 à minuit (heure de Paris), mais pour nous, qui suivons cette affaire de près, le résultat exact serait plutôt 8631. Ce qui compte, ce n’est pas la différence mais le fait que le nombre de signataires augmente. Il augmente lentement, certes, mais il augmente.

Rappel : la pétition en français se trouve ici.

Cette pétition dispose maintenant de pages d’accueil directement accessibles dans 16 langues, et au total elle est traduite en 36 langues. Nous attendons les versions en arménien, en letton et en tchèque.

Nous avons déjà présenté ce projet en allant faire une conférence dans différentes villes d’Europe :

Belgique, 9 fois

France, 8 fois

Espagne, 2 fois

Pays-Bas, 2 fois

Italie, une fois

Croatie, une fois

Si vous souhaitez que nous venions  dans votre ville pour faire une conférence, prenez contact avec nous. (voir plus bas).

Force est de constater que l’information ne passe pas bien. Combien d’espérantistes semblent ne jamais avoir entendu parler de cette pétition, alors qu’elle a été lancée en février 2013, soit il y a plus de dix-huit mois ?

Quant au projet « TUJ » qui est plus global, lui, n’en parlons pas.

Néanmoins, — et c’est encourageant — nous constatons qu’une conférence entraine immédiatement un nouvel élan avec de nouvelles signatures. Un élan déjà local, mais pas seulement. En effet, par les réseaux sociaux, les personnes de l’assistance non seulement signent, mais partagent l’info avec leurs amis.

S’agissant du site internet « TUJ », sur lequel vous vous trouvez en ce moment, il nous manque encore beaucoup de langues, pour qu’il soit accessible aux non-espérantophones.

S’agissant du projet lui-même, lui aussi se développe, mais en silence. Nous avons lancé depuis l’année dernière un ticheurte blanc (écriture volontaire) avec le logo en cinq couleurs de la pétition, et avec le slogan suivant:

Multaj en la mondo subskribis la peticion ! Ĉu ankaŭ vi ?

Ce ticheurte est déjà en vente, mais nous allons bientôt créer une page spéciale sur ce site concernant cette affaire.

Nous sommes en contact avec le siège de l’UEA (Association universelle d’espéranto) à Rotterdam, et nous espérons avoir l’autorisation de faire une conférence sur le projet « TUJ » lors du Congrès Mondial qui aura lieu l’an prochain à Lille à la fin du mois de juillet.

Et nous avons d’autres idées…

 

Si vous avez une question, n’hésitez pas à contacter Thierry Saladin à l’adresse électronique suivante :

<thierry_saladin@yahoo.fr>

 

Ce n’est qu’ensemble que nous réussirons.

À bientôt, chers amis.

 

L’équipe de tuj.free.fr

______________________________

 


le 28 décembre 2013

 

 Communiqué N°2

 

Madame, monsieur,

Nous désirons vous informer sur le développement de notre projet.

 

Tout d'abord, sachez que lorsque nous parlons du projet, nous envisageons tout ce qui doit être fait pour, et autour de, cette pétition. Par conséquent, la pétition internationale présente sur le site Internet d’Avaaz n'est qu'une partie du projet. Joannès, son initiateur, se laissa facilement convaincre que sa pétition devait être considérée comme un prétexte. Mais nous reviendrons sur ce point dans un autre message.

 

Après avoir longuement réfléchi à la question, nous devons l’envisager sur le long terme, et ce pour les raisons suivantes:

 

Tout d'abord, quand bien même nous atteindrions l'année prochaine le nombre d'un million de signatures, il est certain que cela ne changerait rien du tout.

 

Pourquoi ? Tout simplement parce que le vent souffle très fort contre notre idée. C’est ainsi, actuellement.

 

Bien que l’Union Européenne (U.E.). se présente favorable au multilinguisme, elle prépare en fait de manière hypocrite le terrain pour l'anglais, plus précisément pour le globiche. Cette question sera expliquée en détail sur ce site Internet, en particulier pour les personnes qui ne sont pas espérantistes.

 

Deuxièmement, et par voie de conséquence, cette pétition ne sera pas présentée à une quelconque instance officielle européenne, l'année prochaine, par exemple. Et encore moins en 2016. Bien au contraire, nous voulons utiliser cette pétition comme un prétexte pour lancer un débat à l’échelle mondiale. En effet, nous voulons que s’organise dans tous les pays, et pas seulement dans les pays européens, un débat pour présenter aux gens la question de la langue, dans le monde, et plus précisément dans l'U.E.

 

Troisièmement, la pétition sera bien présentée un jour. En d'autres termes, uniquement lorsque se sera mis en place un groupe de pression international (un lobby) exigeant que les institutions européennes adoptent une langue commune neutre, c’est-à-dire l'espéranto.

 

Ce groupe de pression existe-t-il aujourd’hui? Il est évident que NON !

 

Devra-t-il exister un jour ? Bien sûr que OUI !

 

De quoi sera-t-il constitué ? De nous, les espérantistes, et de ceux qui aujourd’hui ne connaissent pas encore l'espéranto. Et pour y arriver, il y a du pain sur la planche !

 

Quatrièmement, lorsque ce groupe de pression sera assez imposant, et en collaboration avec les organisations officielles d’espéranto, nous nous poserons la question de savoir, quel sera le moment opportun pour présenter la pétition ?

 

D’ici là, il y a beaucoup à faire, et de cela nous parlerons dans le prochain communiqué,  comme nous l’avons déjà dit.

 

Un autre point : nous poursuivons la construction de notre site Internet "Tuj" dont l'adresse électronique est <http://tuj.free.fr>

 

Surtout, nous essayons de créer des équipes de traducteurs. Voilà quelque chose d’important. En effet, pour atteindre et intéresser les personnes qui ne sont pas espérantistes, il faut tout d'abord, et avant tout, que notre site Internet soit écrit dans la langue maternelle de chaque visiteur.

 

Nous manquons encore de bonnes volontés dans de nombreuses langues. Sauf pour ce qui concerne l'italien, le lituanien, le néerlandais, et le portugais.

 

 

 

Nous vous présentons nos meilleurs vœux pour l'année 2014, et nous vous donnons rendez-vous au prochain communiqué.

 

Pour nous contacter, veuillez écrire à cette adresse :

 

 <thierry_saladin@yahoo.fr>

 

 

Cela suffit pour aujourd'hui, et nous vous remercions de votre attention.

 

Ce n'est que tous ensemble que nous réussirons.

 

À bientôt, chers  amis qui partagez la même idée que nous.

 

 

 

L'équipe de tuj.free.fr

 

 

 

NB : Sur la page " Moviĝo ĉieas " qui veut dire « Ça bouge partout », il y a eu récemment quelques nouvelles.

 

 

______________________________

 

le 28 mai 2013,

Communiqué N°1

 

Madame, monsieur,

Depuis le début du mois de février 2013, une pétition lancée sur Internet recueille des signatures. Oui, sans faire de bruit, jour après jour et dans le monde entier, des personnes issues aujourd’hui de plus de 104 pays ont approuvé cet appel lancé par Joannès de Divonne, l’auteur de cette pétition : L'Espéranto, langue officielle de l'Union européenne, maintenant ! Cette pétition se trouve à l’adresse suivante :

http://www.avaaz.org/fr/petition/Esperanto_langue_officielle_de_lUE/ et est directement accessible dans neuf autres langues (allemand, anglais, arabe, coréen, espagnol, italien, japonais, portugais et russe). Bien sûr, le texte de cette pétition est aussi accessible en espéranto et, pour le moment, dans 14 autres langues : albanais, catalan, chinois, danois, géorgien, hébreu, lituanien, maltais, néerlandais, occitan, polonais, roumain, ukrainien et vietnamien, mais malheureusement Avaaz, l’hébergeur de cette pétition ne nous permet pas d’autres accès directs. Pour le moment, car nous espérons bien parvenir à faire évoluer les choses. L’espéranto et les 14 langues sont donc accessibles uniquement par le biais des pages d’accueil des dix langues précédentes, et leurs locuteurs ne  peuvent signer que sur une de ces dix pages d’accueil en accès direct. Cette pétition est également accessible sur Facebook :

http://www.facebook.com/EsperantooficialalingvodeEuropaUnioNun

Il est intéressant de noter que Joannès est un jeune homme de 16 ans qui, du Costa Rica où il poursuit sa scolarité, a eu l’idée de lancer cette pétition, comme un défi au monde entier, afin de susciter derrière un titre provocateur l’émergence d’une réflexion citoyenne à l’échelle planétaire.

Oui, les hommes ont besoin d’une langue internationale pour communiquer. Oui, cette langue internationale existe et elle est à la disposition de l’humanité depuis 1887. Oui l’espéranto est cette langue car il remplit les critères requis pour jouer ce rôle. Oui, l’espéranto est porteur de valeurs favorisant le rapprochement des êtres humains quel que soit leur pays d’origine.

Non, la langue anglaise, même si elle rend quelques services, ne peut être choisie, et encore moins imposée, car elle ne possède en aucun cas les critères de facilité et d’égalité qui sont nécessaires dans la communication internationale équitable.

Nous sommes maintenant une petite équipe qui travaille sur cette pétition. Tout est à faire. Nous allons nous y atteler, mais dans le calme, dans l’ordre, sans précipitation, car nous avons le temps. En effet, nous pensons que nous devons inscrire cette affaire dans la durée, et nous nous sommes fixé un premier cap à l’horizon 2020-2022.  Nous vous expliquerons dans un prochain message les raisons de ce choix ainsi que d’autres informations qui prendront de plus en plus d’intérêt avec le temps.

D’ores et déjà, sachez que la 5000e signature est arrivée le jeudi 16 mai 2013. Il s’agit d’une personne issue du Soudan.

La nouvelle d’importance que vous devez connaître dès à présent, c’est que nous sommes en train de mettre sur pied un site Internet spécialement consacré à cette pétition et à tout ce qui tournera autour. Il sera le centre nerveux de notre action qui, nous vous le répétons, sera une action de longue durée.  Même si ce site n’est pas encore actif, voici déjà son adresse : http://tuj.free.fr

Terminons ce premier communiqué rédigé à la fois en français et en espéranto par les trois appels suivants :

1) N'hésitez pas à partager cette information et à faire connaître la pétition autour de vous.

2) Que celui ou celle qui s’en sent capable veuille bien nous adresser une traduction dans sa langue maternelle de ce premier appel. En effet, ce site Internet sera plurilingue et traduit dans la mesure du possible dans un maximum de langues.

3) De même, nous sommes à la recherche de toutes les adresses courrielles possibles, tant des associations nationales et régionales d’espéranto du monde entier, que des adresses Internet de celles et ceux qui ont déjà signé cette pétition ou qui s’apprêteraient à le faire. Veuillez provisoirement nous écrire à l’adresse suivante : <thierry_saladin@yahoo.fr>

Pour aujourd’hui, nous n’allons pas plus loin et vous nous vous remercions de votre attention. Ce n’est que tous ensemble que nous réussirons.

Au mois prochain, chers amis qui avez la même idée que nous.

 

L’équipe de tuj.free.fr.

______________________________

Powered by CMSimple | Template by CMSimple | Connexion